Un bronze khmer du XIe siècle passé aux rayons gammas

L’Institut de Soudure radiographie la célèbre sculpture du Vishnu couché pour le compte du C2RM

Parmi les techniques d’imagerie scientifique appliquées à l’étude des œuvres d’art, la radiographie, qui apporte des informations essentielles sur l'état des œuvres et sur les techniques de fabrication utilisées, est la plus courante.
Le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) a de nouveau fait appel au Groupe Institut de Soudure pour analyser, cette fois, le Vishnu couché du Mébon occidental, un bronze khmer datant du XIe siècle, en provenance du Cambodge.
Le groupe est intervenu récemment dans les locaux du C2RMF au musée du Louvre à Paris. Les contrôles radiographiques ont été réalisés à l'aide d'une source radioactive émettrice de rayonnements gamma, plus puissants que les rayons X, au regard des fortes épaisseurs traversées et de la matière en bronze très dense.
L’objectif était d’aider le C2RMF en charge d’une étude technologique approfondie de la statue, à mieux comprendre les procédés de fabrication et d’assemblage.
L’œuvre fera ensuite l’objet d’une restauration et d’une exposition en 2025 en France, au musée Guimet, puis dans divers musées aux Etats-Unis, avant de retourner au musée national du Cambodge.
Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une collaboration de longue date entre notre Groupe et le C2RMF pour des études de grande ampleur menées sur des grands bronzes tels que le Gaulois captif d’Arles, l’Esclave mourant et l’Esclave rebelle de Michel-Ange ou encore l’Aurige de Delphes.
Pour en savoir plus sur le projet Vishnu : https://lnkd.in/e958pFMP